Pesée des intérêts bien compris de l'homme et de l'environnement

Les barrages et les retenues exercent une influence durable sur l'environnement. Il en est ainsi de toute construction importante. Cette influence peut être d'ailleurs, aussi bien positive que négative. Aujourd'hui plus qu'autrefois, lorsque la majeure partie des barrages fut construite, l'opinion publique attache de l'importance aux incidences écologiques de ces ouvrages. Au contraire, leur utilité est malheureusement souvent oubliée. Il importe, par conséquent, de mettre en balance de manière équitable les intérêts socio-économiques et les aspects environnementaux des barrages.

En fait, cette préoccupation n'est pas nouvelle. La loi fédérale sur l'utilisation des forces hydrauliques de 1916 affirmait déjà la nécessité de préserver la beauté des paysages et l'intérêt de la pêche, ainsi que la prise en considération du bien public. Dans l'intérêt de l'environnement, de nombreux aspects sont examinés et pris en compte dans le processus de décision.

  • les impacts socio-économiques, tels que le ralentissement ou la stimulation de l'économie locale ou régionale, la suppression ou la création de nouvelles voies de communications, le déplacement de populations, le transfert ou la disparition d'éléments du patrimoine culturel, les modifications apportées au paysage et les aspects touristiques

  • les incidences géophysiques, telles que l'envasements de la retenue et l'érosion à l'aval du barrage, la stabilité des rives du bassin d'accumulation, le déclenchement de micro-séismes dus au poids du lac ou à la pression de l'eau infiltrée dans les fractures rocheuses

  • les influences sur l'eau, telles que sa température, ses minéraux, ses matières en suspension, l'augmentation des pertes par évaporation à la surface du lac, la modification de la nappe phréatique dans la zone de la retenue et en aval, les débits résiduels au pied du barrage

  • les incidences sur le climat local dans la région du lac et en aval

  • l'impact sur la flore autour de la retenue et en elle

  • les incidents sur la faune, sur terre et dans le lac.

Toutes ces influences font l'objet en Suisse, d'une étude d'impact sur l'environnement. Elles sont mises en regard des besoins en électricité, en eau et de la protection contre les crues, auxquels répond le barrage prévu.

Cette étude d'impact a également pour but de définir les mesures propres à réduire le plus possible les atteintes à l'environnement. Elles ne seront pas totalement éliminées, car tout, dans notre monde, à un prix - aussi note prospérité!

De combien d'énergie avons-nous besoin? Il n'appartient ni aux constructeurs de barrages, ni aux spécialistes en écologie de répondre à cette question mais à la société dans son ensemble et à chacun de nous.

 

p27 a

 

Figure 28

Un lac d'accumulation crée souvent un paysage fort attrayant; c'est un but d'excursion. Lacs de Gruyère et de Panix.

 

 

 

 

p26 a

 

Des spécialistes de barrages bien formés

Les activités dans le domaine des barrages sont très diverses. En égard à l'abondance des connaissances nécessaires dans différentes disciplines, c'est un groupe de spécialistes qui intervient: ingénieurs, géologues, écologistes, économistes, juristes et d'autres encore. En Suisse, le métier d'ingénieur, de naturaliste, d'économiste et de juriste nécessite en général l'obtention d'une maturité, puis des études académiques.

Les ingénieurs peuvent cependant se former en suivant différentes filières:

  • maturité, suivi d'études dans une école d'ingénieur polytechnique

  • apprentissage, puis études dans une école d'ingénieur

  • apprentissage et avancement dans l'exercice de la carrière professionnelle

  • apprentissage technique spécialisé et école d'encadrement pour les métiers manuels de la constructions des barrages

Aucune école ou université ne dispense une formation axée spécifiquement sur la technologie des barrages. Encore que certaines écoles donnent des cours spéciaux dans le domaine, les spécialistes, hommes et femmes, acquièrent leur formation "sur le tas" en continuant à s'instruire par eux-mêmes et en suivant des cours postgrade. De nos jours, un complément de formation à l'étranger sur de grands chantiers est aussi précieux. L'expérience du projet et de la construction sont les bases nécessaires pour être en mesure de prendre soin de nos barrages et de conserver leur haute sécurité.